Le Fonds Gérard-Parizeau, 20 ans déjà!

 

Le 10 février 2000, à HEC Montréal, la création du Fonds Gérard-Parizeau est annoncée. Le Fonds Gérard-Parizeau, créé par Jacques Parizeau et Robert Parizeau, honore la mémoire de leur père M. Gérard Parizeau, qui fut une figure dominante du monde des assurances au Québec et devint au soir de sa vie, un historien de la bourgeoisie canadienne française du XIXe siècle.

Le Fonds Gérard-Parizeau a mis en œuvre le Prix Gérard-Parizeau qui est donné chaque année alternativement dans les champs de l’économie et de la gestion, puis de l’histoire, afin de souligner la contribution exceptionnelle d’un chercheur dans ces domaines.

Chaque année, le comité du Fond se réunit pour déterminer les règles d’attribution du prix, celles qui s’appliqueront à la conférence publique, et désigne les membres du jury. L’attribution du prix en économie et en gestion se fait en collaboration avec HEC-Montréal, celui du prix en histoire avec le Vice-rectorat adjoint aux études supérieures et postdoctorales de l’Université de Montréal.

 

 

 

Lauréat.e.s du prix Gérard-Parizeau


Communiqué

Prix Histoire Gérard-Parizeau 2020

Le Comité du Prix Gérard-Parizeau Histoire 2020, a le plaisir d’annoncer le nom des deux lauréats qui se sont distingués dans le champ de « l’histoire de l’immigration et de l’émigration au Québec », thème du Prix Gérard-Parizeau cette année. MM. Pierre Anctil, historien et professeur à l’Université d’Ottawa et Bruno Ramirez, historien et professeur à l’Université de Montréal recevront le Prix au cours d’une cérémonie officielle qui se tiendra au printemps 2021. L’objectif du prix, d’une valeur totale de 30 000 $ et auquel est associée une conférence du lauréat, vise à souligner l’originalité de la pensée et la valeur de l’œuvre d’un chercheur dans un champ de l’histoire du Québec. Étant donné la qualité remarquable des candidatures reçues cette année, le comité de sélection a décidé d’attribuer le prix à deux historiens qui illustrent de façon exemplaire certaines formes de l’immigration et de l’émigration au Québec.

> Plus de détails sur le communiqué